Afficher ou masquer le menu mobile
STLVTTActualitésUNE PREMIÈRE ÉDITION QUI TIENT TOUTES SES PROMESSES

 

Producteur délégué de la mythique SaintéLyon, la plus grande course à pied nature française (17 000 participants en 2016) depuis plus de 15 ans, Extra-Sports avait décidé fin 2015 de lancer en collaboration avec le club Monts d’Or Évasion, une version estivale de cet événement culte, dédiée au VTT. Pari gagné avec plus de 2700 pilotes inscrits pour cette première, dont :

70 % sur le grand parcours de 71 km. (1800 m D+ et 2100 D-) entre Sorbiers et Lyon
750 engagés chrono
1050 engagés rando

Sur la formule 45 km entre Sainte-Catherine :
150 engagés chrono
750 engagés rando

A noter qu’une cinquantaine de pilotes ont opté pour la formule chrono en VTT à assistance électrique, une pratique en plein essor.

Si la difficulté du célèbre parcours de la SaintéLyon, tracé entre les départements de la Loire et du Rhône, à travers les Monts du Lyonnais (75 % de chemins et sentiers), ne fait aucun doute pour des coureurs à pied, surtout en conditions hivernales, on pouvait supposer qu’il présentait peu de difficultés techniques pour des vététistes et que des conditions estivales le rendrait accessible au plus grand nombre. Beaucoup de participants ont sans doute sous-estimé le défi. Si un solide entraînement était nécessaire pour boucler les 71 km et 1800 m D+ et 2100 D- du grand parcours, il fallait intégrer également le caractère nocturne de la STL VTT, la nuit tombant 1 heure seulement après le départ et rendant la progression plus complexe, même avec un éclairage performant, ainsi que l’avait recommandé les organisateurs.

 

Un troisième paramètre s’est invité à cette première et à encore durci le challenge pour les plus novices. Après une semaine caniculaire et les températures très élevées de la journée, des épisodes orageux nocturnes, parfois forts, se sont déclenchés après une heure de course, rendant le terrain particulièrement gras et glissant et la visibilité encore plus réduite. Si cela n’a pas empêché les deux premiers du grand parcours de 71 km, Félix Delolme et Benjamin Chavas, de boucler leur course à près de 22 km/h, les derniers inscrits en mode Chrono ont mis près de 8h30 pour terminer leur périple et on a atteint plus de 10h30 d’effort pour les derniers randonneurs.
Conséquence : les organisateurs ont dû faire face à moult abandons sur le parcours et gérer le rapatriement de très nombreux participants.

Côté course, Félix Delolme et Benjamin Chavas tous deux licenciés à Vienne, ont été les plus rapides sur la plus longue distance (71km) en 3h14. Le traileur Emmanuel Meyssat, vainqueur de la SaintéLyon 2016 et du Lyon Urban Trail en 2010 et 2011, crée la surprise et complète le podium.
Chez les femmes, c’est Laurence Rouillot qui inscrit en première son nom au palmarès, après 3h57 de course entre Sorbiers et Lyon-Gerland, devant Anne Gambey et Christine Plantier. Eric Chautemps, remporte la version E-Bike de ce parcours de 71km en 3h08. Sur le parcours de 45 km, Nicolas Raymond s’imposé en 2h20 devant Regis Trinty et Olivier Iacovelli.

 

LES RÉSULTATS

 

 

LES PHOTOS

 

 

Retour haut de page
Aller à la barre d’outils